Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : de la GUITARE en Pays d'AIX
  • de la GUITARE en Pays d'AIX
  • : le journal des activités de l'association pour le rayonnement de la GUITARE "AGUIRA"
  • Contact

Nos partenaires

logo guitarreria

 

 

logo Lambesc

 

logo CG       logo caisse d'Epargne           logo web icone  logo entreprise St Canna La pile azalee         Logo Agora OKLOGO GClassique       

Recherche

le mot du Président

         Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA copie 

 

Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA

 

 

 

2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 16:08

Deux très belles soirées : lundi , Giovanni Grano propose de très jolies pièces de Fernando Sor, interprétées avec beaucoup deGiovanni Grano charme. Paganini aussi, des sonates du maître virtuose du violon, qui disait pourtant préférer la guitare…Un beau moment de romantisme

 

Ruben Parejo-copie-1En deuxième partie, Ruben Parejo, au jeu sûr et puissant, très coloré, avec une très belle oeuvree de sa composition

 

 

 

l'orchestre Guitarles Academie

Quant à la soirée du 1er juin, elle fut particulièrement époustouflante. Un événement qui a surpris et enthousiasmé le très nombreux public fut la prestation de l’orchestre d’enfants de la "Guitarles Académie " Conduits par Sylvie DAGNAC, une douzaine d’enfants et adolescents, imperturbables, sûrs d’eux-mêmes, ont donné un vrai  concert de professionnels. Un moment particulièrement surprenant se passa dans l’obscurité… : une représentation par ces 12 guitares d’une ondée tournant à l’orage (des éclairs de lumière sont venus illuminer la scène) . Fabuleux !

 

 

 Jorge au bongo     les femmes     les hommesEt puis, bien sûr, le Canto General ! Remarquable travail fait par cet octet vocal, sur une partition aux rythmes complexes, aux harmonies recherchées. L’exigence de Jorge Cardoso a donné ses fruits. Beauté des textes, beauté de la musique, beauté des voix…même la pluie survenue vers la fin n’a su distraire le public captivé,  les musiciens continuant sous l’ondée, imperturbables, communiquant la même intensité, la même passion.

public 2public 1

Repost 0
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 10:51

 

Jeremy 6

 

 

La 14ème édition du Festival a ouvert ses portes hier soir…Certes, la douceur des nuits d’été n’était pas au rendez-vous. Nous le public, nous n’avions pas chaud…eux, les guitaristes, il leur fallait faire fi du froid aux mains pour nous faire oublier la fraicheur de cette soirée…Et à cela, il ont magnifiquement réussi

Qu’est-ce qu’un virtuose ? un musicien qui se joue allègrement des pires difficultés de la partition qu’il interprète. Jérémy Jouve en est incontestablement un, et des meilleurs. Mais son talent ne se réduit pas à cette fabuleuse maîtrise de l’instrument. La distinction naturelle de ce jeune guitariste se retrouve dans son jeu plein d’élégance et de subtile sensibilité. Quatre pièces de Mompou pour commencer, ce n’était pas un choix de facilité. Mais dès les premières mesures de cette magnifique musique très épurée, il a su captiver l’auditoire et l’entrainer sur les chemins de la découverte : Sainz de la Maza, Duplessy, deux compositeurs contemporains marqués pafestival-Lambesc-2014 0980r le flamenco ou les musiques de lointains pays.

 

L’attention n’est pas retombée en deuxième partie. Avec le duo THEMIS le voyage, a continué, sur le continent latino américain : Gnatalli, Martín, Pedreira, compositeurs de notre temps, créant ces musiques de frontières, qui plongeant leurs racines dans l’âme d’un peuple, sont recomposées et transposées dans ce qu’on appelle bien maladroitement les « musiques savantes ». Florence Creugny et Alexandre Bernoud, forment un duo remarquable par la parfaite harmonie qui les unit, l’homogénéité de leur jeu plein de chaleur, de couleur, de rythme… Euphorisant !

 

ABJ

Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 08:00

festival-Lambesc-2014 0837

 

festival-Lambesc-2014 0854

 

festival-Lambesc-2014 0857

 

festival-Lambesc-2014 0853

 

 

 

festival-Lambesc-2014 0827

 

 

 

 

 

 

 

festival-Lambesc-2014-0834.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Octet AGUIRA est au travail.....dans la bonne humeur! Il le faut, car le Canto General version CARDOSO, cela ne va pas de soi!

Deux immenses difficultés :

les rythmes : cette version a une histoire qui date des tous débuts de la mise en musique des poèmes de Neruda :

  La version de Mikis THEODORAKIS -magnifique par ailleurs- apparaît dense, complexe, avec une mise en scène difficile et coûteuse, un ajustement laborieux et forcé des mots sur des mélodies déjà composées (à tel point que les hispano-parlants ont du mal à comprendre le texte)
Des arrangements de la partition musicale avaient déjà été faits par le mythique groupe latino-américain Los Calchakis

Gonzalo REIG (membre fondateur de Los CALCHAKIS) eut alors l'heureuse idée de faire une autre version, dans la continuité de celle des CALCHAKIS,  guidé par deux objectifs : le retour aux rythmes de l'Amérique latine et la mise en valeur les poèmes. Dans le célèbre local, la “peña” TOLDERIA”, ouvert par lui à Madrid en 1974, "Gonzalo REIG m’ayant demandé de travailler sur ce projet, nous nous sommes immédiatement mis à l’oeuvre pour trouver des rythmes folkloriques qui pourraient soutenir les mélodies :

  • Aires de pasodoble, milonga, merengue et  joropo (Los liberadores)
  • Aires de rasguido doble, zamba et cueca (Vienen los pájaros)
  • Aires de guarania et del altiplano (Algunas bestias)
  • Aires de guajira, chacha et batucada (La United Fruit Co.)
  • Aire veracruzano (Vegetaciones)
  • Aire de loncomeo (America insurrecta)

Les arrangements me sont propres, mais dans la version enregistrée en 1977 avec le groupe TOLDERIA (Movieplay, Stéreo, 17.1242/3), la partie instrumentale, très variée, a été réalisée avec la participation de tous ses membres: Pedro LOZANO, Teddy TUDELA, Nicolás CABALLERO, Gonzalo et moi-même.

Résoudre les conflits d'origine entre musique et poésie se fit simplement : les poèmes furent récités par chacun d'entre nous sur un fond instrumental. THEODORAKIS reconnut lui-même, en nous écoutant, un caractère spécial à notre version, qu'il n'aurait jamais pu obtenir à cause de sa méconnaissance de nos rythmes et au fait de ne pas être hispanophone" (Jorge CARDOSO) 

 

l'Octet AGUIRA doit reprendre cette particularité et remplacer avec ses voix les instruments à vent originaux: 

et voilà donc la seconde difficulté! trouver avec une voix habituée aux mélodies et aux airs d'opéra les accents d'une flûte ou d'un saxophonne!!

Mais rien n'est impossible lorsqu'on est guidé, soutenu,porté par l'exigence du Maestro...et le résultat s'annonce magnifique.

   festival-Lambesc-2014 0842

festival-Lambesc-2014 0859

festival-Lambesc-2014 0836

festival-Lambesc-2014 0838

festival-Lambesc-2014 0829

festival-Lambesc-2014 0856

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 16:09

visuel Festival Guitare Lambesc

 

Dimanche 29 juin

1ère partie : Jeremy JOUVE

2ème partie : Duo THEMIS

 

Lundi 30 juin

1ère partie : Giovani GRANO (Italie)

2ème partie : Ruben PAREJO (Espagne)

 

Mardi 01 juillet

Octet AGUIRA (dir Jorge CARDOSO)

Jorge CARDOSO (Argentine),

Sylvie DAGNAC

 

Orchestre d’enfants “GUITARLES ACADEMIE”

 

Mercredi 02 juillet

1ère partie : Ruben PAREJO (Espagne)

2ème partie : Luz Maria BOBADILLA (Paraguay)

 

Jeudi 03 juillet

1ère partie : Duo THEMIS

2ème partie : Giovani GRANO (Italie)

 

Vendredi 04 juillet

1ère partie : Luz Maria BOBADILLA (Paraguay)

2ème partie : Jeremy JOUVE

 

Samedi 05 juillet

Concert de clôture

Luz Maria BOBADILLA (Paraguay), Jorge CARDOSO (Argentine),

Sylvie DAGNAC, Giovanni GRANO (Italie), Jeremy JOUVE,

Ruben PAREJO (Espagne), Duo THEMIS

 

SVP cliquez sur le nom de chaque artiste

 

 

Repost 0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 23:00

2014

Repost 0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 14:52

Elle aura lieu le samedi 1er février à 17 heures, salle Sévigné Lambesc

Ensuite, à 18 heures,  un concert sera offert aux adhérents et aux amis du Festival

Du piano cette fois-ci : Bach, Schubert, Chopin, Granados....

Et pour dignement terminer cette soirée, un buffet réunira tout le monde salle des associations

 

2014 verso

 

A l'an que ven!!!!!!!!!!

ABJ

Repost 0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 18:18
Jorge CARDOSO et Sylvie DAGNAC manifestent leur solidarité pour les actions du Secours Populaire Français de LAMBESC en offrant un concert le 30 Novembre prochain.
Les bénéfices de cette généreuse initiative permettront de financer l'arbre de Noël du "Père Noël Vert" (il s'agit, dans le respect des personnes, de gâter les enfants de familles en difficulté)
Venez nombreux  à ce qui sera un superbe moment de musique. Par votre présence et votre contribution, vous participerez au moment de bonheur offert à ces petits enfants...
Le concert aura lieu  
Salle Georges Brassens à Lambesc
le samedi 30 Novembre à 20h30
(Consulter le flyer en pièce jointe)
Nous serons heureux de  retrouver nos amis ce soir là.
ABJ
Envoyez votre réponse à
Jean Michel CARRETERO
président du Secours Populaire de France section Lambescaine :
jmc13410@free.fr 
 


Repost 0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 13:33

festival-Lambesc-2013 7283

Le 3 juillet, à la fin de  l'entr'acte du concert de paco IBANEZ , Jacques BUCKI, Maire de Lambesc, offre la Médaille de la Ville de LAMBESC à l'Equipe AGUIRA, organisatrice du Festival International de Guitare de Lambesc, représentée sur scène par Charles BALDUZZI, Président d'AGUIRA et Directeur du Festival, Jorge CARDOSO, Directeur Artistique et Annie BALDUZZI-JONEAUX, secrétaire de l'association AGUIRA

"La communauté est reconnaissante de l'action bénévole de qualité et passionnée que vous menez et qui rejaillit  sur la ville et sur les lambescains"

 

Une très belle médaille dont nous sommes bien fiers...et très touchés par cette marque d'estime et de reconnaissance

 

ABJ

Repost 0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 09:12

 

Retour sur la 13e édition du Festival international de guitare de Lambesc

Des nombres porte-bonheur

• 30 juin 2013⇒6 juillet 2013 •

Bonheur d’un lieu délicieux, le château Pontet-Bagatelle, plaisir d’entendre des artistes qui interprètent, mais aussi créent selon leur sensibilité propre, voilà ce que sait offrir le Festival international de guitare de Lambesc par l’association Aguira et ce pour la 13e édition.

Le public fidèle a pu ainsi applaudir les 50 ans de carrière de Jorge Cardoso, le directeur artistique du festival et des guitaristes du monde entier. On a pu remarquer ainsi le jeu très précis et intérieur de Ryszard Balausko (Pologne) sur Villalobos ou Antonio Ruiz Pipo, celui passionné de Jose Luis Ruiz del Puerto (Espagne) sur des pièces de Torroba ou La Mort inquiétante de Marco Tomas. Révélation : le jeune musicien Eren Süalp (Turquie) avec des pièces de Bayraktar ou ses créations comme le délicat Raindrops.

Enfin, magique, Paco Ibañez. Hommage bouleversant à Moustaki avec En Méditerranée, et «ses pays oubliés que la guerre moissonne», à Brassens, «le Bach de la chanson française», à la Provence avec André Peyron. Paco Ibañez rappelle que «la terre a besoin que l’on prenne soin d’elle», lance ses foudres sur l’espionnage américain, s’insurge sur l’omniprésence de l’anglais qui fait disparaître toutes les autres langues, se réfère à La pensée unique de Claude Hagège, rappelle la beauté unique de chaque langue… En bis, il offre à un public debout Andaluces de Jaen. On sort plus riche, animés par la force enthousiaste et humaniste de ce grand compositeur interprète.

MARYVONNE COLOMBANI

Juillet 2013

http://www.journalzibeline.fr/critique/des-nombres-porte-bonheur/

Repost 0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 17:01

Après Paco, le Festival est redevenu lui-même : ce qu’attendent ceux qui lui sont fidèles, ce que découvrent, nombreux et séduits, ceux qui y viennent pour la première fois..festival-Lambesc-2013 7334

Jorge CARDOSO avait composé la « suite de los Mita-i » pour les bambins qui apprennent la guitare…Les quelques toutes premières pièces semblent correspondre à cet objectif –encore faut-il que le bambin soit doué-….mais il y en a 48 ! d’une étonnante diversité et dont chacune constitue une véritable prouesse technique dont Domenika BIALOTOVSKA semble se jouer avec une imperturbable aisance, une parfaite précision et une incomparable élégance. Un grand moment de la plus éblouissante virtuosité.

festival-Lambesc-2013 7361Nous découvrons Jose Luis DEL PUERTO qui, durant ces deux journées passera du romantisme le plus tendre et le plus raffiné  aux productions les plus contemporaines , renouvelant ainsi  le répertoire guitaristique par l’introduction d’œuvres originales de compositeurs espagnols de notre temps. Sous les doigts du Maître , la guitare révèle alors des ressources sonores et rythmiques surprenantes et dfestival-Lambesc-2013 7375’une fantastique variété..

Jorge CARDOSO ne faillit pas à sa réputation…Il nous offre quelques pièces maîtresses de son répertoire dont les Folies d’Espagne, sa version transfigurée d’Alfonsina y el Mar, enrichie d’arabesques de grande poésie,  et le magnifique « Preludio y danza » d’Eduardo Falú, véritable performance d’intensité et de maitrise instrumentale.

Le concert de clôture est toujours un moment particulièrement prisé du public et cette édition 2013 ne fit pas exception à cette règle..Signalons un très joli festival-Lambesc-2013 7440oème chanté par André PEYRON,  Jorge C. et Sylvie DAGNAC nous donnant un échantillon de leur répertoire « Musiques des Pays Lointainsfestival-Lambesc-2013 7454 » . A cette première partie où chacun vient jouer en soliste succède le feu d’artifice de la finale. Âme du festival, Jorge CARDOSO participe à chaque duo, trio, quatuor, jusqu’à ce que tous se retrouvent en scène pour  .festival-Lambesc-2013 7429

 

 

festival-Lambesc-2013 7466

 

 

festival-Lambesc-2013 7486

 Une tombola-comme nous en avons pris l’habitude- termine ce très beau festival. L’humour d’Olivier DESSENIS aux prises avec deux petites filles chargées de tirer les gagnants, ravit le public…Hélène GIRAUD,  personnalité lambescaine, (que plusieurs générations de lambescains eurent comme professeur)…Hélène GIRAUD donc, portée sur les ailes de la fortune, gagna par DEUX fois..et pas les moindres lots puisqu’elle

  repartit avec la guitare et une très belle peinture sur verre d’ Annie PIOLET-MILHAUD –accompagnée de son acrostiche de Claude ARNOULT-

La présence prestigieuse de Paco IBANEZ marquera les mémoires. Mais l’excellence des virtuoses présents et les moments magiques qu’ils nous ont fait vivre  laissera tout autant de beaux souvenirs …et l’attente du prochain festival !

ABJ

Repost 0