Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : de la GUITARE en Pays d'AIX
  • de la GUITARE en Pays d'AIX
  • : le journal des activités de l'association pour le rayonnement de la GUITARE "AGUIRA"
  • Contact

Nos partenaires

logo guitarreria

 

 

logo Lambesc

 

logo CG       logo caisse d'Epargne           logo web icone  logo entreprise St Canna La pile azalee         Logo Agora OKLOGO GClassique       

Recherche

le mot du Président

         Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA copie 

 

Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA

 

 

 

3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 15:09

Entre citronnelle et cigales, le 14e Festival International de Lambesc a, de nouveau, reçu de superbes guitaristes.

Une semaine durant, dans le cadre délicieux du château de Pontet-Bagatelle, les artistes offrent, avec une belle générosité, rappels, compositions personnelles, des interprétations fines des plus belles écritures pour guitare.

On voyage entre classicisme et romantisme avec des œuvres de Mauro Giuliani ou J. K. Mertz, avec Giovanni Grano dont le bis virtuose de l’Etude n°4 de Villa Lobos transporte le public. On aborde le XXe siècle avec Rubén Parejo qui après un détour par Fernando Sor, Dioniso Aguado ou Garcia i Soler,  interprète ses propres compositions. Fluidité, élégance, superbes contre-chants… On a aussi le privilège d’entendre une grande dame du Paraguay, Luz Maria Bobadilla, ses recherches lui ont valu parmi ses nombreuses distinctions internationales, la «Reconnaissance de son action pour le rayonnement de la culture paraguayenne dans le monde», décernée par le Sénat de la république du Paraguay en 2011. Son interprétation précise, avec de superbes trémolos, sculpte la pâte sonore avec une belle ampleur.

Virtuosité aussi du Duo Thémis, de Florence Creugny et Alexandre Bernoud. Les motifs passent de l’un à l’autre, dessinent leurs arabesques dans un tempo vif qui se coule avec allant dans les œuvres de Piazzola ou d’Eduardo Martin, avec un clin d’œil au Brésil et Sergio Assad. Et si le vent se lève, bousculant les ramures des grands arbres, leur mesure conserve sa précision de métronome.

La génération montante de Guitarles Académie, sous la direction de Sylvie Dagnac, offre un bel intermède sur une partition de Jorge Cardoso. Ce dernier, avec l’Octet Aguira composé de huit chanteurs, permettait d’entendre un florilège de chants d’Amérique du Sud et une version revisitée par du Canto General de Mikis Theodorakis sur le grand poème de Pablo Neruda....

Happy end

La famille des guitaristes se retrouve au grand complet pour la soirée de clôture. S’y agrège le benjamin, un interprète français hyper-doué : Jérémy Jouve a de la carrure, le geste sûr, possède une musicalité du meilleur goût et une étonnante maturité pour une carrière débutée avec précocité. Moment attendu : les musiciens se réunissent pour former des ensembles ! Du duo à l’octuor, ils font le «bœuf» à la nuit noire, balancent les cordes à la rosace, font vibrer la table d’harmonie, galopent de frette en frette sur la touche boisée… le tout sous le regard du maestro Cardoso.

MARYVONNE COLOMBANI & JACQUES FRESCHEL

                                                                     festival-Lambesc-2014 1199                                                                                        festival-Lambesc-2014 1235                                                   festival-Lambesc-2014 1216

festival-Lambesc-2014 1188

Partager cet article

Repost 0

commentaires