Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : de la GUITARE en Pays d'AIX
  • de la GUITARE en Pays d'AIX
  • : le journal des activités de l'association pour le rayonnement de la GUITARE "AGUIRA"
  • Contact

Nos partenaires

logo guitarreria

 

 

logo Lambesc

 

logo CG       logo caisse d'Epargne           logo web icone  logo entreprise St Canna La pile azalee         Logo Agora OKLOGO GClassique       

Recherche

le mot du Président

         Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA copie 

 

Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA

 

 

 

10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 09:27

 

Après une semaine de concerts –semaine commencée le dimanche sous la pluie…et sous la tente, avesous un coin d parapluiec un petit épisode de quelques gouttes le jeudi donnant l’occasion à Jorge CARDOSO et à Jean Pierre DEWILDE d’offrir « un p’tit coin d’parapluie » aux guitaristes sur scène- le 12ème Festival International de Guitare de reflets dans le bassin aux grenouillesLambesc s’est achevé sur un feu d’artifice de sons et de lumière..Les artistes étaient presque tous là et, comme tous les ans, Jorge Cardoso a su organiser pour ce final un spectacle plein de diversité et de brio. Le talent était au rendez-vous, sous de multiples formes : virtuosité, intelligence, créativité, expressivité.

Placé sous le signe de la mémoire, ce Festival était dédié à Louis DAVALLE qui fut le Maître de la plupart des guitaristes de la région et le fondateur de l’école Marseillaise de guitare classique. Trois de ses élèves sont venus lui rendre hommage le mercredi 4 : François TOMASI (qui  n’a pu rester pour le concert de clôture), Jean François REILLE et Jean Bruno DAUTANER…Ces deux excellents musiciens se sont retrouvés sur scène pour une prestation pleine de chaleureuse complicité…

Très remarquée durant le festival  pour l’aisance et l’élégance avec lesquelles, sous ses doigts, les œuvres les plus connivencedifficiles paraissaient couler de source vive, Than NGUYEN a Magnifique Than...offert au public quelques moments sublimes avec le Coyumbaba de Carlo Domeniconi.

Un très beau moment avec une évocation des chutes d’Iguaçu, pièce composée et interprétée (avec Jorge Cardoso)  par Juan Francisco ORTIZ.

Eblouissants d’éclatante  vitalité, le duo de Claire LUZI et Cristiano NASCIMENTO et celui de Sylvie DAGNAC et Jorge CARDOSO ont composé un quatuor au rythme plein de fougue …un vrai régal !

Un épisode plein d’humour : Carlos HINOJOSA, chanteur mexicain venu « pousser la chansonnette »…accompagné par Jean Bruno DAUTANER…et puis, le final qui réunit tous les artistes autour d’un « tico tico » endiablé. tous pour la finale

La semaine a été riche en beaux moments. Personne n’oubliera l’extraordinairel'octet AGUIRA, Jorge et Sylvie performance de Gaspar CLAUS au violoncelle, tirant de l’instrument les sons les plus insolites,  dans les positions les plus inattendues. Le fils du très connu Pedro SOLER qu’il accompagnait, a littéralement révolutionné le flamenco.

Personne n'oubliera cet octet vocal, avec cette superbe voix de baryton solo dans une très émouvante ode contre la xénophobie  "no me llames extranjeros" ...magnifique travail de Jorge CARDOSO pour mettre en musique, diriger les chanteursPedro et son fils et jouer lui même, avec Sylvie DAGNAC, les partitions de guitare 

N’oublions pas tout ce qui était «autour » : la très belle exposition de peinture de Marie DUBOST et Valérie PIA, les sculptures de Fermillia ZAMBELLI, l’environnement lumineux et coloré créé par Frank THOMASSOT, l'environnement sonore de Sébastien TENDERO, la sandwicherie très fréquentée, très appréciée tant pour la qualité des sandwiches que pour celle de l’accueil…Sans cette équipe de bénévoles, le Festival ne pourrait être ce qu’il est, ce pour quoi le public vient et revient chaque année… l'équipe AGUIRA pas au complet

Le Festival s’est terminé par la tombola devenue rituelle, animée par Olivier DESSENIS…Guitare, tableaux, sculpture, WE montagnard…Tous « cadeaux »de l’association AGUIRA et de ses partenaires à ce public fidèle, attentif et enthousiaste.

Et maintenant, il va falloir penser à l’an prochain….

 

ABJ 

Partager cet article

Repost 0

commentaires