Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : de la GUITARE en Pays d'AIX
  • de la GUITARE en Pays d'AIX
  • : le journal des activités de l'association pour le rayonnement de la GUITARE "AGUIRA"
  • Contact

Nos partenaires

logo guitarreria

 

 

logo Lambesc

 

logo CG       logo caisse d'Epargne           logo web icone  logo entreprise St Canna La pile azalee         Logo Agora OKLOGO GClassique       

Recherche

le mot du Président

         Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA copie 

 

Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA

 

 

 

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 07:55

C'est une bien triste nouvelle pour un retour de vacances...Michel, notre "cameraman"..mémoire des festivals, notre ami et joyeux compagnon, s'est éteint dans la nuit de Dimanche à Lundi 5 septembre. Le cancer et la fragilité de son coeur ont eu raison de lui. Malgré son extrême fatiigue, il a tenu a être présent au dernier festival et, jusqu'au bout, a y tenir son rôle...mais déjà, il pressentait que c'était la dernière fois.
Je suis allée le voir le samedi avant son décès et je ne sais si, dans le mystère sans fond de cet état de presque-mort, il a entendu ma voix qui lui disait adieu de notre part à tous, et merci pour ce qu'il avait su nous apporter. Devant la mort, tout parait dérisoire, sauf peut-être cette guitare qui, en sourdine dans sa chambre, a bercé son agonie
Les obsèques ont eu lieu à Eguilles, le vendredi 11 à 10h30.  
Annie B.J.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stéphane Franche 09/10/2009 00:05


Merci Annie pour ce joli texte à la mémoire de Papa, et votre attention à tous par l'hommage que Aguira, par la voix de Charles, lui avez rendu a l'occasion de votre réunion de Septembre. Et cette
jolie photo de lui aussi...
   Le festival était pour lui le grand rendez vous du début de l'été ces dernières années, et je sais qu'il avait trouvé avec vous tous une forme d'accomplissement qui le comblait
énormément. Plaisirs de la camaraderie qu'il affectionnait tant, autour de l'instrument qui n'a jamais quitté son coeur. Avec lequel il nous a donné beaucoup d'émotions nouvelles ces
quelques dernières années, qui l'avait vu je crois pas mal le retravailler étant donné le nouveau répertoire qu'il nous faisait découvrir chaque fois que nous pouvions nous voir que ce
soit en Bretagne, à Montreuil ou à Eguilles, au grand plaisir de ses petits enfants...
  Ces plaisirs vous y étiez donc associé d'une certaine façon, je suis trés heureux et émus d'avoir découvert votre formidable site, et de pouvoir vous rendre un petit hommage à la
fois amical et sincère, au nom de mes frêres aussi.
   J'avais passé la nuit du vendredi au samedi avec lui, et je peux vous garantir qu'en dépis en effet de sa fatigue et l'impressionnante emprunte que laissait la maladie sur son visage,
il gardait un lien quasi intact au réel, tout juste parfois altéré par la médication. Ainsi a-t-il sans aucuns doutes encore pu goutter aux délicieuses mélodies interprettés par
Jorge Cardoso, et aussi entendre vos mots d'adieu qui l'auront  j'en suis sur beaucoup touché...

   Avec ma profonde affection,

   Stéphane Franche