Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : de la GUITARE en Pays d'AIX
  • de la GUITARE en Pays d'AIX
  • : le journal des activités de l'association pour le rayonnement de la GUITARE "AGUIRA"
  • Contact

Nos partenaires

logo guitarreria

 

 

logo Lambesc

 

logo CG       logo caisse d'Epargne           logo web icone  logo entreprise St Canna La pile azalee         Logo Agora OKLOGO GClassique       

Recherche

le mot du Président

         Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA copie 

 

Charles BALDUZZI Président d'AGUIRA

 

 

 

26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 18:30
TOus ensemble pour le concert final

TOus ensemble pour le concert final

ZIBELINE n° 87     Idéal pour commencer l'été en beauté, le Festival international de guitare de Lambesc a été un succès  La reine de l’été   Il s’agit de la guitare, incontestablement, avec le Festival international de Lambesc. On y découvre des artistes d’un talent sûr, choisis avec discernement par le directeur artistique du festival, Jorge Cardoso. «La virtuosité des interprètes est un critère, mais il y a aussi la dimension humaine qui apparaît comme essentielle, ainsi que l’investissement dans le partage et la diffusion de leur art», souligne Annie Balduzzi-Joneaux, secrétaire et membre actif de l’association AGUIRA*, maître d’œuvre de cette belle fête, quinzième du nom. On goûtait la fraîcheur et la grâce de la toute jeune guitariste polonaise Wiktoria Szubelak, dans des transcriptions d’œuvres pour piano d’Albeniz, Granados, ou des compositions de Villa-Lobos ou Barrios. Délicatesse sensible du Nocturne posthume n°20 de Chopin, en bis… les notes s’enroulent aux effluves du soir, les oiseaux alors se taisent. Seuls les grillons continuent d’accompagner les acrobatiques accords d’Agostino Valente, de Ricardo Barcelo, de Fernando Espi ou d’Antigoni Goni, faisant fi de leurs carrières internationales, du brio de leurs interprétations… Outre les bonheurs musicaux, on apprenait aussi… une soirée entière était dédiée à un survol historique de la pratique de la guitare (ou plutôt des guitares, vihuela du XVe siècle, guitare baroque des XVIIe et XVIIIe siècle, guitare romantique-classique du XIXe et guitare moderne du XXe, petites merveilles, toutes fabriquées par Jose Angel Espejo). Jorge Cardoso réussissait le tour de force de nous faire vivre avec humour et finesse l’histoire de la musique, d’expliquer les influences espagnoles dans la musique latino-américaine, airs, structures, danses, et le passage de la musique savante à une musique populaire d’une grande richesse. On aurait souhaité prolonger ces moments délicieux où résonnait l’époustouflant Folias d’Espagne de François le Cocq ! Le programme du festival est toujours documenté avec élégance et précision, livrant une courte biographie des participants, mais aussi des focus sur les compositeurs interprétés. Un beau début d’été ! MARYVONNE COLOMBANI Juillet 2015 Le festival de guitare de Lambesc a eu lieu du 28 juin au 4 juillet au Château Pontet-Bagatelle, Lambesc  Photo : Les guitares de l’atelier de José Angel Espejo

ZIBELINE n° 87 Idéal pour commencer l'été en beauté, le Festival international de guitare de Lambesc a été un succès La reine de l’été Il s’agit de la guitare, incontestablement, avec le Festival international de Lambesc. On y découvre des artistes d’un talent sûr, choisis avec discernement par le directeur artistique du festival, Jorge Cardoso. «La virtuosité des interprètes est un critère, mais il y a aussi la dimension humaine qui apparaît comme essentielle, ainsi que l’investissement dans le partage et la diffusion de leur art», souligne Annie Balduzzi-Joneaux, secrétaire et membre actif de l’association AGUIRA*, maître d’œuvre de cette belle fête, quinzième du nom. On goûtait la fraîcheur et la grâce de la toute jeune guitariste polonaise Wiktoria Szubelak, dans des transcriptions d’œuvres pour piano d’Albeniz, Granados, ou des compositions de Villa-Lobos ou Barrios. Délicatesse sensible du Nocturne posthume n°20 de Chopin, en bis… les notes s’enroulent aux effluves du soir, les oiseaux alors se taisent. Seuls les grillons continuent d’accompagner les acrobatiques accords d’Agostino Valente, de Ricardo Barcelo, de Fernando Espi ou d’Antigoni Goni, faisant fi de leurs carrières internationales, du brio de leurs interprétations… Outre les bonheurs musicaux, on apprenait aussi… une soirée entière était dédiée à un survol historique de la pratique de la guitare (ou plutôt des guitares, vihuela du XVe siècle, guitare baroque des XVIIe et XVIIIe siècle, guitare romantique-classique du XIXe et guitare moderne du XXe, petites merveilles, toutes fabriquées par Jose Angel Espejo). Jorge Cardoso réussissait le tour de force de nous faire vivre avec humour et finesse l’histoire de la musique, d’expliquer les influences espagnoles dans la musique latino-américaine, airs, structures, danses, et le passage de la musique savante à une musique populaire d’une grande richesse. On aurait souhaité prolonger ces moments délicieux où résonnait l’époustouflant Folias d’Espagne de François le Cocq ! Le programme du festival est toujours documenté avec élégance et précision, livrant une courte biographie des participants, mais aussi des focus sur les compositeurs interprétés. Un beau début d’été ! MARYVONNE COLOMBANI Juillet 2015 Le festival de guitare de Lambesc a eu lieu du 28 juin au 4 juillet au Château Pontet-Bagatelle, Lambesc Photo : Les guitares de l’atelier de José Angel Espejo

Partager cet article

Repost 0

commentaires